Trois pépins du fruit des morts

Trois pépins du fruit des morts
Mélanie Fazi

Collection Fractales Fantastique (FF 30)
septembre 2003
208 pages
ISBN : 978-2-910899-81-3
Prix : 13,70 €
État : disponible

Illustration : Jean-Yves Kervévan

Prix Merlin 2004


L’envoûtement des légendes grecques…

Annabelle Stavrakis est une adolescente mal dans sa peau qui ne supporte pas les métamorphoses à l’œuvre dans son corps. Un jour, pour fuir cette image d’elle que les miroirs lui renvoient, Annabelle fugue du foyer familial et part rejoindre Kyra, femme étrange et envoûtante, qui prétend être la déesse Perséphone, celle qu’autrefois, dans la légende des siècles, Hadès couronna reine du Tartare.
Qui est vraiment Kyra ? Les pépins de grenade qu’elle propose à Annabelle procurent-ils l’immortalité ? Une fois retournée dans son foyer, Annabelle entame-t-elle réellement une transformation en « Inhumaine » ? Ou bien son refus de s’alimenter est-il le symptôme d’une nouvelle phase de sa dépression ?

Un roman terrible et fascinant, écrit de main de maître par l’un des talents les plus prometteurs de la « nouvelle génération » du fantastique français. Ce roman à reçu le Prix Merlin 2004.

Les premières lignes

Il y avait ce gouffre, énorme, dans le quotidien de Maria ; deux semaines de la vie d’Annabelle.
Allez comprendre pourquoi, parfois, le temps se dilate au-delà du supportable. Quand on attend chaque soir le retour de sa fille unique, disparue à la sortie du collège. Sans rien qui permette de croire à la fugue plutôt qu’à l’accident, ou pire encore.  Quand chaque réveil dans une maison vide lâche tout le poids du monde sur vos épaules, au moment de se souvenir.
Au premier soir de la disparition, enfermée dans sa bulle d’angoisse, Maria avait regardé la neige recouvrir les champs depuis sa fenêtre. Le silence feutré de la nature se préparant au grand sommeil rendait plus palpables encore les bruits de la maison. Organiques, même : dans ce silence forcé, elle entendait vivre ces murs comme jamais auparavant. Grincements et craquements, tic-tac étouffé de l’horloge dans la cuisine, bourdonnement sourd du téléviseur qu’elle n’osait pas éteindre. Et jusqu’aux gargouillis de son estomac qu’elle avait négligé de nourrir. En tendant un peu l’oreille, peut-être aurait-elle perçu au travers des vitres la rumeur de la neige étouffant toutes choses.

L’auteur

Née en 1976 à Dunkerque, Mélanie Fazi habite Paris. Elle partage son temps entre la traduction, dont elle a fait son métier, et l’écriture. Ses nouvelles et ses romans ont été grandement salués par la critique : elle a remporté 3 prix Merlin, deux grands prix de l’Imaginaire et trois prix Masterton. Une vraie consécration !