D’os et de chair

D’Os et de Chair
Didier Quesne

Collection Fractales Fantasy (FF 89)
Janvier 2021
276 pages
ISBN : 978-2-36001-001-1
Prix : 19 €
État : disponible

Illustration : Carolina Sans Cuende

Dans un monde de fantasy…

Capturée par les humains, la femelle orque N’nâbel se voit enfermée dans leurs geôles comme un vulgaire animal.

Elle voudrait faire comprendre aux humaines qu’elle est la fille d’un puissant chef de clan orc, mais maltraitée et affaiblie, N’nâbel n’a plus vraiment la force de résister… jusqu’à l’arrivée de son voisin de cellule : un humain différent, plus chétif, mal adapté à ce monde de violence et de brutalité. Étrangement, il semble être le seul à ne pas la considérer comme une ennemie ou un animal… Il va même jusqu’à essayer de la comprendre et de parler avec elle.

Peut-être pourraient-ils tenter de fuir ensemble ?

Les premières lignes

Mon nom est N’nâbel. Je suis fille de chef. Je suis Arz’h et c’est ma première fierté. Je crois en l’Ours qui a fait les Arz’hed et veille sur eux.

Mon père est Brahe. Il est fort et sage. Il dirige le clan depuis de nombreux cycles. Il a conquis son titre de haute lutte.

Je songeai à cela tout en courant dans la grande futaie. J’aurais dû être plus attentive, plus concentrée sur mon devoir. Nous autres Arz’hed, nous trouvions en territoire humain depuis plusieurs nuits. Nous faisions tout pour passer inaperçus. Les consignes du chef Brahe étaient claires : ne pas effrayer, ne pas perturber les Humains que l’on pouvait croiser parfois dans la forêt ou sur les landes. Ils ne savent pas courir, ne chassent jamais sans leurs armes, tuent leurs proies sans honneur et sans leur rendre l’hommage qu’elles méritent. À l’instar de nombreux Arz’hed, je les méprisais.

 

Le roman-miroir

Un deuxième ouvrage a été écrit par Didier Quesne pour nous faire partager le point de vue de l’autre protagoniste important de cette histoire : Yves, un Humain visiblement mal adapté à ce monde de violence et de brutalité.

Conçu comme un diptyque, chaque volume peut se lire de façon indépendante et apporte un éclairage différent à cette histoire.

Quand le jeu tourne mal

Pour la première fois, Yves va participer à un GN, un jeu de rôle Grandeur Nature. Absolument insensible à la culture geek, il s’est toujours étonné de voir ses amis passer des heures autour d’une table à lancer des dés ou à jouer avec des figurines. Face à leur insistance, il a finalement accepté de s’inscrire à son premier GN : pouvoir incarner un personnage de fantasy sera une expérience inoubliable, lui assure-t-on. Toutefois, lorsqu’il arrive devant l’immense mur qui délimite l’aire de jeu, Yves ressent un singulier malaise qui ne le quittera plus. Ce n’est pas de voir des adultes déguisés en guerrier ou en elfe qui le dérange, c’est quelque chose de bien plus profond : une crainte primitive, comme s’il pressentait que sa vie allait basculer…

De chair et d’os
Didier Quesne

Collection Fractales Fantasy (FF 67)
juin 2013
372 pages
ISBN : 978-2-915653-46-5
Prix : 21 €
État : disponible

Illustration : Boris Stoilov

L’auteur

Professeur de géologie à Dijon, il arrive à Didier Quesne de parcourir le monde pour son travail. Ce qui lui permet de découvrir de nouvelles cultures et d’y puiser une inspiration sans limite.

Didier Quesne signe ici son 13e roman. Il écrit autant en fantasy qu’en SF, et ne se refuse pas quelques incartades en fantastique, s’amusant à faire basculer ses personnages dans une autre réalité. Ses thèmes de prédilection sont la différence, l’amitié, le regard que l’on peut porter à la « monstruosité ». Il aime aussi nous narrer l’histoire de personnages féminins, ce qu’il réussit avec brio ici, avec N’nâbel, une femelle orque. Tous ses romans sont parus aux éditions Nestiveqnen.

L’illustratrice

Son trait délicat et minutieux, magnifié par sa connaissance parfaite de l’Art Nouveau, fait que chaque œuvre de Carolina Sans Cuende se transforme en petits bijoux de fantasy.

Elle sait mieux que quiconque rendre les modèles féminins ; le portrait des quatre guerrières de la série « Les Élémentales » de Carmen Messmer est alors pour elle un excellent terrain de jeu, tout comme celui de l’héroïne orque de Didier Quesne pour « D’os et de Chair ».

Carolina Sans Cuende vit en Espagne, à Barcelone. En plus de l’illustration, elle excelle dans l’émail et la création de bijoux.

Les autres romans de Didier Quesne

Cycle « Sanglornis prima » de Didier Quesne

Une série qui commence en science-fiction et qui s’achève en fantasy.

Les hommes ont créé leur ultime prédateur. Parviendront-ils à s’en débarrasser ou devront-ils s’adapter ?