Dangereux élevage – Sanglornis prima 2

Dangereux élevage
Didier Quesne

Collection Fractales Science-Fiction (FF 16)
avril 2002
288 pages
ISBN : 978-2-910899-49-3
Prix :
19,30 € (papier)
3,20 € (numérique)
État : disponible

Illustration : Didier Graffet

Une nouvelle espèce…

Après l’extension des Sanglornis – une nouvelle espèce de carnassiers particulièrement hostiles – les hommes ont dû s’adapter pour survivre. Regroupés dans des villages ou des fermes fortifiées pour échapper aux attaques incessantes des Sanglornis, la vie s’organise tant bien que mal en autarcie.
Mais lorsque Marc Soters, apprenti sorcier à ses heures, parvient à créer dans son laboratoire de fortune une nouvelle espèce de cheval plus endurant et surtout plus rapide que les Sanglornis, la découverte se répand rapidement et ne tarde pas à parvenir aux oreilles du pouvoir Impérial.
Voyant tout l’intérêt de cette nouvelle espèce, l’empereur et son bras armé, l’Inquisition, comptent bien s’approprier cette découverte et ce, à n’importe quel prix…

Dangereux élevage (numérique)

Dangereux élevage (papier)


Numérique



Papier


Les premières lignes

— Et merde !
Le cri résonna dans le grand hangar. Les chevaux levèrent vivement la tête, surpris.
— Noël ! Tu peux pas me remettre ce courant plus que trois secondes d’affilée ? demanda un homme vêtu d’une blouse blanche immaculée.
Il était trapu, visiblement puissant, ses cheveux étaient poivre et sel et une barbe sombre lui mangeait les joues. Il devait avoir la cinquantaine bien tassée. Front soucieux, traits tirés, il paraissait fatigué.

L’auteur

L’illustrateur

Professeur de géologie à l’université de Dijon, Didier Quesne cultive de nombreuses passions qui vont des longues balades en forêt à la pratique du kendo (sabre en bois japonais).
Il a toujours aimé lire. Dans tous les genres : du roman de S-F au polar, en passant par l’essai philosophique, le pavé scientifique, les recettes de cuisine ou les modes d’emploi de grille-pain.
Pour ses enfants, il a toujours aimé raconter des histoires, le plus souvent inventées. Passé à l’écriture voici plusieurs années, il s’y plaît et entend y rester.

Didier Graffet est né en 1970, dans la région lyonnaise. Après un bac A3 (Lettres et Arts plastiques), il intègre la prestigieuse école lyonnaise Émile Cohl.
Il débute sa carrière d’illustrateur indépendant en 1994 avec le jeu de rôles (magazine Casus Belli, jeux Agone, Chimères…) et les livres-aventures pour enfants. Puis les grandes maisons d’éditions de l’imaginaire lui confient les couvertures de leurs romans (Légende de David Gemmell, La Compagnie noire de Glen Cook…). Il réalise également des livres d’art (20 000 lieux sous les mers de Jules Verne, Steampunk avec Xavier Mauméjean…).
Son travail se verra couronné en 2002 par le prix Art&Fact, le prix du public Vision du Futur et le Grand prix de l’Imaginaire (catégorie illustration) pour l’ensemble de son œuvre. Puis en 2014, il reçoit à nouveau le Grand prix de l’Imaginaire (catégorie graphique) pour son livre d’art Steampunk.
Actuellement, il poursuit sa carrière de peintre, notamment en exposant dans les meilleures galeries.

Les autres romans de Didier Quesne

Cycle « Sanglornis prima »

Une série qui commence en science-fiction et qui s’achève en fantasy.

Les hommes ont créé leur ultime prédateur. Parviendront-ils à s’en débarrasser ou devront-ils s’adapter ?