Musique de l’énergie

Musique de l’énergie
Roland C. Wagner

Collection Fractales Science-Fiction (FF 01)
septembre 2000
288 pages
ISBN : 978-2-910899-21-9
Prix : 15,30 €
État : actuellement épuisé

Illustration : Caza


Les meilleures nouvelles de Roland C. Wagner

Par sa capacité à jongler avec les genres et les styles, à plonger les lecteurs dans des univers variés et haut en couleurs, Roland C. Wagner nous fait ici la démonstration de son grand talent de nouvelliste.

Musique de l’Énergie réunit les meilleures nouvelles de Roland C. Wagner, dont :

  • « Faire part » – Prix Rosny Aîné 1983
  • « HPL (1890-1991) » – Prix Rosny Aîné 1997
  • « Fragment du livre de la Mer » – Prix Tour Eiffel de la nouvelle.

« RCW savait certainement qu’il abordait une fraction de l’histoire restée secrète, et que les éditeurs américains refuseraient toujours de toucher même avec des pincettes. (…) Peut-être fallait-il qu’un écrivain français brise le mur du silence. »

Extrait de la préface de Norman Spinrad

Les premières lignes

Première Loi :
Un robot ne peut accorder d’étreinte à un être humain sans son accord, restant passif, laisser cet être humain se consacrer au plaisir solitaire.
Deuxième Loi :
Un robot doit obéir à tous les désirs pervers des êtres humains, sauf si ces désirs sont en contradiction avec la Première Loi.
 
(Extrait de la nouvelle Les Trois Lois de la Sexualité Robotique)

    Le sommaire

    • Introduction à « Musique de l’Énergie » de Roland C. Wagner par Norman Spinrad (préface)
    • Les Trois lois de la sexualité robotique
    • Blafarde ta peau, rouge ton regard
    • Fragment du Livre de la Mer
    • 20 ans sur un trône
    • Chaque nuit
    • Ce qui n’est pas nommé
    • Le Temps : un œil ouvert dans la nuit
    • À la saignée du coude
    • Celui qui bave et qui glougloute
    • Faire-part
    • Hors monde Hors temps
    • Musique de l’Énergie
    • H.P.L. (1890-1991)

    L’auteur

    Auteur d’une cinquantaine de romans et d’une centaine de nouvelles, dont les premières paraissent dès les années 80, Roland C. Wagner a été critique pour la revue Fiction jusqu’en 1986 puis responsable de la rubrique Science-Fiction de Casus Belli jusqu’en 1999.

    Ses univers frappadingues et colorés, peuplés de personnages aussi loufoques qu’extravagants, lui ont valu sept Prix Rosny Aîné, le Prix de la Tour Eiffel et deux Grands Prix de l’Imaginaire (entre autres).

    Roland nous a quittés en août 2012.